Pourquoi suivre une formation de secourisme ?

secours

La raison principale de l’apprentissage des premiers secours est simple : si une personne sur cinq connaissait ces techniques, cela réduirait le nombre de décès ou de séquelles permanentes causés par les accidents. Nous pourrions laisser d’autres personnes l’apprendre et dépendre d’elles. Mais si elle est si importante, pourquoi la laisser à d’autres ?

Les gestes de base

Il est essentiel que chaque citoyen ait un minimum de connaissances sur les concepts de base des premiers secours, car la plupart des accidents se produisent de manière inattendue et leur résolution dépend de ce qui se passe dans les premières minutes, jusqu’à l’arrivée d’un professionnel, notamment en ce qui concerne les blessures qui affectent les fonctions vitales, comme les problèmes respiratoires et cardio-respiratoires.
Prendre la responsabilité d’acquérir des connaissances en matière de premiers secours est aussi une façon de promouvoir une culture de la prévention qui aide les gens à être mieux protégés, car les techniques de premiers secours sont vitales dans les premiers moments d’une urgence.

La première chose à faire est de rester calme et d’appeler une aide médicale. Lorsqu’une ambulance arrive ou que le patient est transporté dans un véhicule privé vers le centre de santé le plus proche, certaines mesures peuvent être prises en temps utile pour aider la personne à rester stable jusqu’à ce qu’elle reçoive des soins professionnels.
Vous pouvez le faire en plaçant votre index et votre majeur (jamais votre pouce) sur votre cou ou votre poignet jusqu’à ce que vous sentiez le rythme. Il faut avoir une montre avec une aiguille des secondes pour prendre la fréquence des battements du cœur pendant 1 minute ou 15 secondes et la multiplier par 4.

Ventilation artificielle

Agissez rapidement, car en seulement 3 minutes sans oxygène, il peut y avoir des dommages au cerveau. Gardez la tête en arrière et le menton baissé. Couvrez le nez de la victime avec votre pouce et votre index.
Ouvrez la bouche et couvrez la bouche ouverte de la victime avec vos lèvres. Prenez une respiration et respirez dans la bouche de la victime pendant une seconde. Observez si la poitrine se soulève. Si elle ne s’est pas levée, donnez un autre souffle de sauvetage. Le bouche-à-bouche est une procédure de sauvetage qui est effectuée lorsque la respiration ou le rythme cardiaque d’une personne s’est arrêté.

Parlez d’abord à la victime si elle va bien, appelez les secours, vérifiez si elle respire ou non et si elle ne respire pas, vérifiez le pouls et si la victime est inconsciente, n’a pas de respiration et pas de pouls, la réanimation doit être commencée immédiatement.

samu urgence

Compression thoracique

Pour effectuer le massage cardiaque, le talon de la main doit être placé sur le tiers inférieur du sternum et l’autre main sur celui-ci en entrelaçant les doigts, les compressions doivent être fortes et rapides, 100 à 120 par minute, avec un rapport de 30:2 (30 compressions et 2 ventilations).
Cela doit se poursuivre jusqu’à ce que le patient récupère un pouls ou que les secours arrivent. C’est pourquoi il est suggéré de suivre les cours de premier secours ou PSC1 dispensés par la Protection Civile, la Croix Rouge ou encore les Pompiers.

Date : 01 juillet 2020 // Auteur : Hadrien